La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’aide financière reste très maigre

Le canton de Vaud révise sa loi sur le soutien aux activités de la jeunesse, sur fond de postpandémie

Pour les bénéficiaires, comme les jeunesses campagnardes, l’aide est toujours bonne à prendre. © Thomas Delley-archives
Pour les bénéficiaires, comme les jeunesses campagnardes, l’aide est toujours bonne à prendre. © Thomas Delley-archives

Raphaël Besson

Publié le 25.11.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Jeunesse » La ressemblance est frappante. En février, sous la précédente législature donc, les conseillers d’Etat vaudois Philippe Leuba (plr) et Rebecca Ruiz (ps) expliquaient, témoignages à l’appui, à quel point le programme Sport-Santé était bénéfique. Bénéfique au-delà des attentes: l’argent mis à disposition ne faisait que des heureux, y compris pour les handicapés.

Seul hic notable: le canton de Vaud avait déboursé deux millions de francs sur cinq ans pour ce programme. La somme paraissait quasiment ridicule au vu des bienfaits retirés et comparée aux angoisses des responsables gouvernementaux lorsqu’ils évoquaient les coûts de la prise en charge médicale des jeunes malmenés par la pandémie.

Sentiment semblable hier, lorsque le vert Vassilis Venizelos, nou

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11