La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Il faut se méfier du pouvoir»

Le conseiller d’Etat Philippe Leuba tire sa révérence après quinze ans passés au Gouvernement vaudois

«On dit que je suis froid, c’est vrai, mais c’est également un avantage», observe Philippe Leuba. © Keystone-archives
«On dit que je suis froid, c’est vrai, mais c’est également un avantage», observe Philippe Leuba. © Keystone-archives

Raphaël Besson

Publié le 11.06.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Politique » Passionné, parfois volcanique, le conseiller d’Etat Philippe Leuba (plr), responsable de l’Economie, de l’innovation et du sport, quitte le gouvernement fin juin. Bilan.

Le départ approche, avec un gros pincement au cœur après quinze ans de gouvernement, j’imagine?

Philippe Leuba: C’est encore très chargé, je n’ai pas le temps de sombrer dans l’introspection.

Quid de la suite?

Je vais enfin commencer à travailler à 56 ans! (sourire)

Qu’avez-vous appris sur le pouvoir?

Que c’est une charge que vous devez assumer 24 heures sur 24, et vous avez l’obligation de vous pencher sur l’ensemble des dossiers du gouvernement. Une lourde charge.

Le pouvoir m’a fait apprécier la qualité de n

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11