La Liberté

Evacuation exigée par les propriétaires

Partager cet article sur:
Publié le 17.11.2021

Yverdon » Les occupants de Clendy-Dessous attendent de connaître leur sort.

Le Tribunal d’arrondissement du Nord vaudois a entendu hier l’avocat des occupants du quartier de Clendy-Dessous à Yverdon-les-Bains et celui des propriétaires des parcelles. Une décision sur l’éventuelle évacuation du site sera connue dans les prochains jours.

Aucun des activistes, qui occupent les lieux depuis le 16 octobre pour protester contre un projet immobilier, n’a été entendu. Ceux-ci ont en effet refusé de décliner leur identité rendant impossible, selon la juge, leur audition.

C’est donc leur avocat, Frédéric Isler, qui s’est chargé seul de défendre leur cause. Il a notamment estimé que les conditions n’étaient pas remplies pour demander des mesures provisionnelles, qui déboucheraient ensuite sur une évacuation forcée. Selon lui, il n’y a pas d’urgence à agir. Les propriétaires ne subissent pas «un préjudice difficilement réparable», sachant que leurs logements étaient vides avant l’arrivée des activistes et qu’ils seront ensuite démolis.

Appelant au calme, Me Isler a expliqué que ses clients étaient toujours prêts à «tendre la main» aux propriétaires, pour conclure par exemple «un contrat de confiance».

Dans le camp adverse, Me Daniel Guignard a estimé que l’atteinte pour les propriétaires était «établie». Ses clients pourraient être pénalisés si le projet immobilier devait être retardé. «Le droit de propriété est bafoué», a-t-il lancé. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00