La Liberté

Une histoire inédite de l'art choral

Le cours sera aussi l’occasion de dresser le portrait des chanteurs fribourgeois d’aujourd’hui. Ici, le chœur Arsis photographié en 2016. Charly Rappo-archives © La Liberté
Le cours sera aussi l’occasion de dresser le portrait des chanteurs fribourgeois d’aujourd’hui. Ici, le chœur Arsis photographié en 2016. Charly Rappo-archives © La Liberté
Philippe Savoy, nouveau directeur du site fribourgeois de la Haute Ecole de musique Vaud Valais Fribourg (HEMU).
Philippe Savoy, nouveau directeur du site fribourgeois de la Haute Ecole de musique Vaud Valais Fribourg (HEMU).
Partager cet article sur:
01.10.2020

La Société d’histoire du canton de Fribourg organise un cours retraçant les temps forts du chant choral

Tradition vivante » Dans le canton de Fribourg, 6200 chanteurs actifs dans 209 ensembles affiliés à la Fédération fribourgeoise des chorales font aujourd’hui vivre la tradition du chant choral. Mais que sait-on vraiment des origines de cet art qui fait partie de l’ADN du canton et de son évolution à travers les siècles? La Société d’histoire du canton de Fribourg (SHCF) songeait depuis longtemps à se pencher sur cette thématique aussi complexe que vaste. C’est désormais chose faite. De novembre 2020 à janvier 2021, elle propose un vaste programme de conférences qui retracera les temps forts de l’art choral fribourgeois.

Des thèmes originaux

«Le sujet est immense, et nous avons dû renoncer à l’idée d’exhaustivité. Le cours propose des éclairages sur certains aspects de la pratique chorale en terres fribourgeoises avec une volonté d’originalité dans l’approche et les thèmes traités», explique Serge Rossier, membre du comité de la SHCF qui présentait hier matin à Bulle le contenu de son nouveau cours. «L’idée est d’aller au-delà des idées préconçues et des convictions personnelles sur l’art choral en mettant en lumière des documents et des recherches historiques», ajoute le chanteur et enseignant en histoire. Président de la Fédération fribourgeoise des chorales, Philippe Savoy y voit quant à lui «l’occasion unique d’avoir un regard réflexif sur un milieu très actif et d’oser des chemins de traverse».

Pour retracer les temps forts de l’art choral fribourgeois, la SHCF a bénéficié de l’étroite collaboration du Département de musicologie de l’Université de Fribourg. Le cours propose cinq soirées de conférences (deux conférences de 45 minutes par soir) et un concert illustratif. Créé pour l’occasion par l’Ensemble Orlando, ce voyage chanté illustrera en musique les thèmes abordés lors des conférences. Le programme s’ouvrira le 26 novembre avec deux intervenants qui emmèneront le public aux origines du chant fribourgeois. Adriano Giardina évoquera le paysage sonore en ville de Fribourg à la Renaissance, tandis que Florence Sidler fera découvrir le répertoire des religieuses de Montorge aux XVIIIe et XIXe siècles.

Le cours s’attardera ensuite sur l’influence du chant suisse et fribourgeois dans le répertoire romantique du XIXe siècle. Delphine Vincent y évoquera Le Ranz des vaches, symbole cantonal et national façonné par la Fête des vignerons mais dont «l’interprétation a été bien plus large et a essaimé à travers toutes sortes d’œuvres», souligne Serge Rossier.

L’abbé Bovet sous la loupe

La SHCF donnera aussi la parole à un jeune chercheur, Caïti Hauck, qui viendra présenter son étude comparative sur les répertoires chantés à Fribourg et à Berne. Anne Philipona, présidente de la SHCF, abordera quant à elle l’influence de la Suisse moderne sur le répertoire et le monde choral fribourgeois. Serge Rossier y voit l’occasion de «comprendre dans quelle mesure nous avons intégré dans nos gènes fribourgeois cette idée que nous serions naturellement des chanteurs».

La SHCF a également fait appel à Patrice Borcard, préfet de la Gruyère et historien, pour parler de Joseph Bovet, figure emblématique du chant choral fribourgeois dont il s’agira d’interroger le rôle réel en y apportant des nuances. Le cours prendra fin le 28 janvier sur un volet contemporain avec la venue des compositeurs Valentin Villard et Jean-François Michel. Une dernière soirée qui sera aussi l’occasion de dresser le portrait actuel des chanteurs et du milieu choral fribourgeois que la crise du Covid-19 est venue chambouler. «Malgré la situation, la vie culturelle communautaire doit pouvoir continuer, tout en respectant les mesures sanitaires. C’est aussi ce que nous souhaitions montrer avec ce cours», souligne Serge Rossier.

Le cours a lieu à l’aula du Collège de Gambach le 26 novembre, le 3 décembre, les 7, 14 et 28 janvier, concert le 21 janvier. Prix: 150 fr. y compris l’entrée au concert et la collation à la pause, 100 fr. pour les étudiants. Inscriptions à cours.shcf@netplus.ch ou par poste: Marie-Thérèse Ruffieux, route du Village 30, 1646 Echarlens.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00