La Liberté

Le goéland se plaît à Fribourg

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Un goéland en plein vol. Son cri peut faire penser à celui de la mouette. © Christophe Sahli
Un goéland en plein vol. Son cri peut faire penser à celui de la mouette. © Christophe Sahli
Partager cet article sur:
12.08.2021

Le goéland leucophée colonise les villes, comme celle de Fribourg, attiré par les toits plats où il niche

Lise-Marie Piller

Ornithologie » Fribourg a pris des allures de cité maritime cet été. Des cris semblables à ceux des mouettes ont fusé, entre autres dans le quartier de Pérolles. Sauf que les auteurs de ces vocalises sont des goélands leucophées. «Son cri est communément appelé le cri de la mouette, mais en réalité, il s’agit de la clameur du goéland, qui est forte et puissante», indique le président du Cercle ornithologique de Fribourg, Michel Beaud. La période de reproduction, qui avait commencé en mars, vient en effet de s’achever avec l’envol des jeunes.

Rappelons que le goéland leucophée a d’abord prospéré grâce aux décharges à ciel ouvert de Marseille avant de remonter la vallée du Rhône pour coloniser la Suisse il y a quelques décennies, où il est

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00