La Liberté

Un crime trop vite qualifié de raciste

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Quelques heures seulement après la mort de Mustapha Y., des manifestations dénonçant le racisme s’étaient déroulées à Fribourg.
Quelques heures seulement après la mort de Mustapha Y., des manifestations dénonçant le racisme s’étaient déroulées à Fribourg.
Quelques heures seulement après la mort de Mustapha Y., des manifestations dénonçant le racisme s’étaient déroulées à Fribourg. © Alain Wicht
Quelques heures seulement après la mort de Mustapha Y., des manifestations dénonçant le racisme s’étaient déroulées à Fribourg. © Alain Wicht
Quelques heures seulement après la mort de Mustapha Y., des manifestations dénonçant le racisme s’étaient déroulées à Fribourg.
Quelques heures seulement après la mort de Mustapha Y., des manifestations dénonçant le racisme s’étaient déroulées à Fribourg.
Partager cet article sur:
06.07.2020

La mort d’un requérant d’asile kurde à Fribourg en 1989 avait causé un mouvement d’indignation

Marc-Roland Zoellig

Affaires criminelles 1/7 » A l’occasion du centenaire de la Police de sûreté fribourgeoise, La Liberté revient avec son concours sur quelques affaires restées dans les mémoires.

Atteint par un premier coup de poing, l’homme tombe à terre, se remet debout en titubant. Il encaisse une deuxième, puis une troisième frappe, chute à nouveau et se fracasse le crâne sur les pavés de la place du Petit-Paradis à Fribourg. Peut-être ressent-il encore le dernier coup, de pied cette fois, que lui porte son assaillant. Il ne se relèvera pas. Mustapha Y., un requérant d’asile kurde de nationalité turque âgé de 44 ans, père de trois enfants, mourra quelques heures après son transfert à l’hôpital, au petit matin du samedi 25 novembre 1989.

L’auteur de l’attaque mortelle est identifié

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00