La Liberté

Six chèvres rebelles dans le viseur

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Au-dessus de ses alpages sur le flanc sud du Moléson, Urs Hans cherche ses chèvres. Elles ne sont jamais très loin. © Guillaume Chillier
Au-dessus de ses alpages sur le flanc sud du Moléson, Urs Hans cherche ses chèvres. Elles ne sont jamais très loin. © Guillaume Chillier
Partager cet article sur:
23.12.2020

Le canton ne veut pas que les bêtes d’Urs Hans, député zurichois et agriculteur bio, restent à l’alpage

Guillaume Chillier

Moléson » Perché sur une arête aérienne à près de 1800 mètres d’altitude, Urs Hans scrute les alentours. «Elles ne sont pas là. Pourtant c’est un des endroits qu’elles préfèrent. Elles doivent se cacher quelque part dans les sapins.» Depuis plusieurs jours, le propriétaire des alpages du Tsuatsaux Dessus et Dessous, sur le flanc sud du Moléson, court après ses six chèvres pour les regrouper et – enfin – les ramener dans son exploitation de Turbenthal, à la frontière entre le canton de Zurich et de Thurgovie.

Avec la neige qui a fondu, elles continuent de se balader librement, explique-t-il. Ce qui a le don de passablement énerver le canton, qui voit d’un mauvais œil cette façon de faire qu’il considère comme non conforme aux réglementations en vigueur pour les estives.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00