La Liberté

«Sans liquidités, je suis à l’agonie»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Ependes, Nicolas et Vanessa Berset tiennent l’Auberge du Château depuis près de neuf ans. © Charly Rappo
A Ependes, Nicolas et Vanessa Berset tiennent l’Auberge du Château depuis près de neuf ans. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
27.04.2020

Contraints à la fermeture, les restaurateurs souffrent. A Ependes, Nicolas Berset lance un cri d’alarme

François Mauron

Crise » Ils ont beau avoir l’habitude de servir des espressi à longueur de journée, les restaurateurs ne savent pas lire dans le marc de café. Et leur avenir est ma foi bien trouble. Contrairement aux autres commerçants, ils ne savent toujours pas quand ils pourront rouvrir les portes de leurs établissements, bouclées depuis le 16 mars par les autorités fédérales pour lutter contre le Covid-19. Et selon GastroSuisse, l’association faîtière de la branche, les pertes entraînées par cette situation pourraient laisser sur le carreau de 30% à 40% d’entre eux si celle-ci se prolonge.

Dans le canton de Fribourg, le Conseil d’Etat a tendu la main aux tenanciers d’établissements publics en proposant un soutien pour leurs loyers, pour autant que leur chiffre d’affaires ne dépasse pas le million de francs par an. Cette aide est d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00