La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Raoul Meinders, du pays des moulins aux sommets gruériens

Le Néerlandais Raoul Meinders passe tous ses étés sur le Moléson où il pilote le téléphérique

«Ça fait plaisir de pouvoir aider certains clients qui ont peur de la cabine. Ils nous remercient toujours une fois qu’ils se sont dépassés», confie Raoul Meinders. © Jessica Genoud
«Ça fait plaisir de pouvoir aider certains clients qui ont peur de la cabine. Ils nous remercient toujours une fois qu’ils se sont dépassés», confie Raoul Meinders. © Jessica Genoud

Claire Pasquier

Publié le 18.07.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Là-haut 2/7 » Cet été, La Liberté part à la rencontre de ces professionnels qui n’ont pas peur du vide.

Il faut le dire d’emblée. Raoul Meinders ne travaille pas à proprement parler en hauteur. Certes, la station de Plan-Francey, à Moléson, se trouve à 1520 mètres d’altitude, mais il ne passe plus ses journées dans le téléphérique qui la relie au sommet. «Durant mes quatre premières saisons ici, je pilotais la cabine depuis l’intérieur. Soit 25 allers et retours par jour. Entre 500 et 800 trajets par saison! Désormais, je la pilote depuis la station», partage-t-il dans un léger accent néerlandais.

«Désormais, je pilote la cabine depuis la station», partage-t-il dans un léger»
Raoul Mei

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11