La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Portrait: Fabien Morel, au-dessus du sol, le courant passe

A tout juste 19 ans, Fabien Morel escalade des poteaux en bois pour rénover le réseau électrique

Perché à plusieurs mètres au-dessus du sol, Fabien Morel apprécie tout particulièrement les paysages de la campagne fribourgeoise. © Charly Rappo
Perché à plusieurs mètres au-dessus du sol, Fabien Morel apprécie tout particulièrement les paysages de la campagne fribourgeoise. © Charly Rappo

Mateus Carvalho

Publié le 16.08.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Là-haut (6/7) » Cet été, La Liberté part à la rencontre de ces professionnels qui n’ont pas peur du vide.

«Un jour, quand j’étais petit, j’ai pointé du doigt des personnes sur une nacelle et d’après ma grand-mère, j’ai dit que je voudrai faire ça plus tard.» Fabien Morel ne se souvient pas de ce rêve d’enfant, il souligne même avoir choisi sa profession bien plus tard. Mais hasard ou non, à 18 ans, il est devenu ce que plus jeune il pointait du doigt: un électricien de réseau.

Rien d’étonnant pour un enfant de vouloir embrasser cette profession en regardant ces techniciens en plein travail. Quand ils ne sont pas sur une nacelle, les électriciens de réseau grimpent à la force de leurs bras et à l’aide d’outils sur des poteaux de plusieurs mètres de

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11