La Liberté

Manteau et pistolet contre les voleurs

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les bandits de Matran, dont la cavale a tenu en haleine toute la Suisse romande, avaient notamment abandonné ce minibus près d’Arconciel. Le pare-brise avait été brisé par une rafale de mitraillette.
Les bandits de Matran, dont la cavale a tenu en haleine toute la Suisse romande, avaient notamment abandonné ce minibus près d’Arconciel. Le pare-brise avait été brisé par une rafale de mitraillette.
Partager cet article sur:
02.08.2020

Les bandits de Matran, évadés d’une prison valaisanne, sèment la terreur dans le canton en 1961

Anne Rey-Mermet

Affaires criminelles 5/7 » A l’occasion du centenaire de la Police de sûreté fribourgeoise, La Liberté revient avec son concours sur quelques affaires restées dans les mémoires.

L’affaire remonte à soixante ans à peine, mais les choses étaient si différentes qu’on dirait presque un autre monde. En décembre 1961, une chasse à l’homme occupe la police et terrifie la population pendant une douzaine de jours. A cette époque, les Fribourgeoises n’ont pas le droit de vote, les téléviseurs n’ont pas la couleur (et très peu de familles en ont un dans leur salon) et les policiers n’ont que peu de moyens matériels. Il leur en faudrait pourtant pour mettre la main sur la bande baptisée «les bandits de Matran».

Mais reprenons le cours de l’affaire. Tout commence en automne 1961 au péni

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00