La Liberté

Le pont de la Poya, béni ou maudit?

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le quartier du Bourg respire mieux, selon certains. © Charly Rappo
Le quartier du Bourg respire mieux, selon certains. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
25.10.2019

Cinq ans après son ouverture, l’ouvrage a un impact sur le quotidien des habitants et des commerces

Texte: Stéphanie Buchs Photos: Charly Rappo

Fribourg » Quel est l’impact du pont de la Poya sur le quotidien des Fribourgeois cinq ans après son ouverture? Alors que certains habitants du Schoenberg craignaient que l’ouvrage ne les éloigne du centre-ville, ceux du Bourg se réjouissaient de voir revivre leur quartier dans la tranquillité. La Liberté donne la parole aux représentants des habitants et des commerçants.

Dans le quartier du Schoenberg, l’ouvrage semble avoir un impact plutôt positif. Pascale Waelti, coprésidente de l’association Vivre au Schoenberg, constate: «Pour les adeptes de la mobilité douce, c’est plus facile avec ce pont.» Elle précise qu’elle n’a pas de voiture. «Et même à vélo, le trajet est facilité, le pont de Zaehringen étant débarrassé du trafic.» Elle imagine toutefois que pour les automobilistes,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00