La Liberté

Le douloureux passé de la Sapinière

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Vue de la Sapinière en 1949, flambant neuve après sa reconstruction. Derrière, une grange et des écuries. © Archives de l’Etat de Fribourg
Vue de la Sapinière en 1949, flambant neuve après sa reconstruction. Derrière, une grange et des écuries. © Archives de l’Etat de Fribourg
© DR
© DR
Le douloureux passé de la Sapinière © Archives de l'Etat de Fribourg
Le douloureux passé de la Sapinière © Archives de l'Etat de Fribourg
Le douloureux passé de la Sapinière © Archives de l'Etat de Fribourg
Le douloureux passé de la Sapinière © Archives de l'Etat de Fribourg
La Sapinière en 2015. © Aldo Ellena
La Sapinière en 2015. © Aldo Ellena
Partager cet article sur:
23.08.2020

Un bâtiment des établissements pénitentiaires de Bellechasse sera abandonné. Retour sur son histoire

Lise-Marie Piller

Sugiez » Nature et quiétude. Ce cadre enchanteur a conduit un artiste à s’établir vers Sugiez il y a bien longtemps. Qui aurait pensé que sa demeure deviendrait une prison? C’est pourtant ce qui s’est produit en 1903 avec le rachat de l’édifice par l’Etat de Fribourg, qui l’a rattaché aux Etablissements pénitentiaires de Bellechasse.

Retour sur la douloureuse histoire de la Sapinière, dont le nom serait inspiré des sapins qui l’entouraient, alors que celle-ci va être bientôt abandonnée. Ses occupants seront en effet transférés dans un autre bâtiment, dans le cadre de la nouvelle planification pénitentiaire du canton de Fribourg.

Prison pour buveurs

La Sapinière était une sorte de cachette. Un des endroits où l’on plaçait les gens qui n’avaient commis aucu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00