La Liberté

La politique régionale ralentie par la crise sanitaire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
24.11.2020

Gruyère » L’Association régionale de la Gruyère veut revoir la gouvernance du tourisme, malgré un contexte où les projets peinent à avancer.

«C’est tout le drame de cette période: on ne peut pas débattre de ces dossiers qui méritent des discussions.» Président de l’Association régionale de la Gruyère (ARG), le préfet Patrice Borcard regrette les effets de la crise sanitaire sur la politique régionale, au moment de commenter les retours de la procédure d’approbation par voie circulaire qui remplaçait l’assemblée des délégués de l’Association régionale de la Gruyère. Et d’ajouter: «Certaines abstentions n’auraient certainement pas eu lieu, si on pouvait discuter.»

Mais ce sont surtout les grands projets qui pâtissent de cet environnement. A commencer par le plan directeur régional: «On a pris une année complète de retard.» Le préfet de la Gruyère espère néanmoins une entrée en vigueur au 1er janvier 2022. Mais plusieurs étapes restent à franchir: mise en place d’un comit

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00