La Liberté

La fête nationale à l’aune du Covid-19

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A cause du coronavirus, l’organisation du 1er Août relève cette année d’un véritable casse-tête pour les communes. © Lib/Alain Wicht
A cause du coronavirus, l’organisation du 1er Août relève cette année d’un véritable casse-tête pour les communes. © Lib/Alain Wicht
A cause du coronavirus, l’organisation du 1er Août relève cette année d’un véritable casse-tête pour les communes. © Alain Wicht-archives
A cause du coronavirus, l’organisation du 1er Août relève cette année d’un véritable casse-tête pour les communes. © Alain Wicht-archives
© Lib/Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
Partager cet article sur:
26.07.2020

Organiser le 1er Août représente cette année un véritable challenge. Certains ont décidé d’y renoncer

Texte Tiffany Terreaux Photos Alain Wicht

Coronavirus » Dans le canton de Fribourg, les autorités ont restreint à 300 le nombre de personnes dans les manifestations pour limiter la propagation du coronavirus. Pour les communes, l’organisation du 1er Août relève donc d’un véritable casse-tête. Nombreuses sont celles qui ont renoncé, comme Villars-sur-Glâne où la fête se déroule habituellement au Platy. «Au vu de la géographie du lieu, on s’est vite rendu à l’évidence. Les participants peuvent arriver de tous les côtés, il n’y avait pas de contrôle possible sur l’afflux des personnes. Il aurait fallu tout barricader», explique Pierre-Emmanuel Carrel, conseiller communal et président du comité d’organisation. Cette fête réunit généralement 2000 à 2500 personnes, dans un concept très familial. L’o

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00