La Liberté

L’Estivale respire, Rock Oz attend

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le festival staviacois Estivale Open Air, qui aurait dû débuter ce mercredi, a bien redressé le cap financier après l’annulation liée à la pandémie © Alain Wicht-archive
Le festival staviacois Estivale Open Air, qui aurait dû débuter ce mercredi, a bien redressé le cap financier après l’annulation liée à la pandémie © Alain Wicht-archive
Partager cet article sur:
29.07.2020

L’annulation des deux festivals – à Estavayer et à Avenches – ne produit pas les mêmes effets financiers

Lise-Marie Piller

Musique » «Personnellement, je suis nostalgique et un peu triste. Après, je relativise en me disant que je ne suis pas malade et qu’il y a des choses plus graves dans le monde.» Nicolas Bally, directeur du festival Estivale Open Air essaie de voir le verre à moitié plein, alors que la manifestation staviacoise aurait dû débuter ce mercredi pour s’achever le 1er août. Le Covid-19 est malheureusement passé par là, contraignant les organisateurs à jeter l’éponge.

Reste l’épineuse question financière. Car une partie du budget 2020 avait déjà été engagée notamment au niveau de la programmation et de la communication. Cela représente plusieurs centaines de milliers de francs, selon Nicolas Bally, qui préfère ne pas articuler de montant précis.

La tête hors de l’eau

Pour

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00