La Liberté

L’équilibre historique de Bulle vacille

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En mai, le Conseil général s’est réuni dans la salle CO2 en raison du coronavirus. Charly Rappo-archives
En mai, le Conseil général s’est réuni dans la salle CO2 en raison du coronavirus. Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
29.09.2020

Le renouvellement du siège de l’indépendant Patrice Morand pourrait changer la donne à l’exécutif

guillaume Chillier

Analyse » Et si le destin de Bulle la radicale se jouait en mars lors des prochaines élections communales? Et si Bulle, comme les autres villes romandes, penchait à gauche? Certitude: l’annonce du retrait de l’exécutif de l’indépendant Patrice Morand aiguise les appétits, et son siège sera particulièrement convoité.

Par les écologistes d’abord, qui se verraient bien faire une entrée historique à l’exécutif de la deuxième ville du canton, après leur arrivée au Conseil général en 2016. Porté par des résultats canons aux fédérales de 2019 (à Bulle, une hausse de 6,5 points à environ 11,5%) et par les thématiques climatiques, le président des Verts gruériens, Nicolas Pasquier, se sent suffisamment fort aujourd’hui.

Assez pour partir seul dans la

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00