La Liberté

«L’écosystème citadin me fascine»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«L’écosystème citadin me fascine» © Alain Wicht
«L’écosystème citadin me fascine» © Alain Wicht
Partager cet article sur:
24.10.2019

Spécialiste de l’environnement, Aline Hayoz-Andrey travaille à faire de Fribourg une ville durable

Patrick Chuard

Ecologie » Elle aime la montagne, la randonnée. Les rochers. Le vide sous son parapente. On ne s’attendait pas vraiment à rencontrer Aline Hayoz-Andrey à Fribourg, penchée sur des plates-bandes fleuries au milieu du bitume. La Charmeysanne, engagée depuis deux ans comme déléguée au développement de la capitale, assure qu’elle ne se force pas: «L’écosystème citadin me fascine car il est d’une complexité incroyable. Un champ contient des animaux, des herbes, des champignons. Mais en ville, il faut rajouter tout le patrimoine bâti et la vie des quartiers, avec des microclimats différents.»

Lire aussi » Prendre la nature dans le sens du poil (20.06.2016)

Si complexe soit-il, aucun mili

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00