La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Emile Angéloz, sculpteur jusqu’au bout de la vie

Publié le 20.01.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Hommage » L’insatiable amoureux du marbre, de la pierre, du métal, a su maîtriser la matière dans une perception exceptionnelle de l’espace. Il est décédé mardi dans sa 98e année.

S’il n’a pu travailler la matière jusqu’au bout de sa longue vie, Emile Angéloz (photo Alain Wicht) s’y est consacré en créant sans cesse, en imaginant ses prochaines œuvres, les plus belles. Modeste, mais habité par un amour insatiable de la matière, il en parlait bien. Dans son atelier, il retravaillait d’anciennes œuvres. Dans la clairière magnifique qui jouxtait son lieu de travail, il caressait les pièces monumentales et les racontait. A l’heure où sa vue déficiente et l’âge ne lui permettaient plus de tailler, ce rituel prolongeait la vie d’autrefois. Quand il rejoignait, dans son atelier,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00