La Liberté

«Cette loi va nous faire transpirer»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le conseiller d’Etat Didier Castella est prêt à défendre la nouvelle loi sur la transparence du financement des partis politiques devant le Grand Conseil. © Alain Wicht
Le conseiller d’Etat Didier Castella est prêt à défendre la nouvelle loi sur la transparence du financement des partis politiques devant le Grand Conseil. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
20.07.2020

A Fribourg, la loi sur la transparence de la politique est suspendue à une décision du Tribunal fédéral

Nicolas Maradan

Interview » En mars 2018, plus de 68% de la population fribourgeoise acceptaient une initiative, portée par la Jeunesse socialiste fribourgeoise, visant une plus grande transparence du financement des partis politiques. Mais le chemin vers la concrétisation de cette volonté populaire est encore semé d’embûches. Les explications du conseiller d’Etat Didier Castella.

Vous aviez promis que la loi sur le financement de la politique entrerait en vigueur avant les élections cantonales de 2021. Ce délai vous semble-t-il toujours tenable?

Didier Castella: Cela reste l’objectif. Aujourd’hui, la loi est prête. Nous avons abattu un important travail, en procédant notamment à des comparaisons intercantonales. Le message fait plus de 40 pages, c’est un dossier solide. Mais le Tribunal fédéral doit encore prendre position sur un reco

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00