La Liberté

Adrian Brügger: «On oublie les régions périphériques»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pour le vice-président de l’UDC Fribourg, député et conseiller général, l’électorat de son parti doit être représenté au Gouvernement fribourgeois. © Alain Wicht
Pour le vice-président de l’UDC Fribourg, député et conseiller général, l’électorat de son parti doit être représenté au Gouvernement fribourgeois. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
12.10.2021

Le Singinois Adrian Brügger, agriculteur et député UDC, veut redonner une voix à son district

Magalie Goumaz et Marc-Roland Zoellig

Elections » Adrian Brügger veut porter la voix de la Singine et de l’UDC au Conseil d’Etat.

Vous êtes le Singinois de l’étape. En quoi est-ce important que ce district soit représenté au Conseil d’Etat?

Adrian Brügger: Cela fait maintenant une législature que la Singine n’est plus représentée au gouvernement. Ce n’est pas sans conséquence. On constate par exemple que la rénovation de certaines de nos routes est toujours remise à plus tard. Et ce n’est pas qu’une question de district mais aussi de langue. Fribourg se présente comme un canton bilingue. Ce bilinguisme doit être vécu aussi au Conseil d’Etat.

Comment décririez-vous le bilinguisme fribourgeois?

Des progrès ont été faits, mais on peut en faire en

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00