La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Manger son sapin pour y réfléchir»

La boulangère Julia Georgallis utilise les épines des arbres de Noël dans ses recettes

Ce sont les saveurs du sapin, bien plus que leur matière, que recherche Julia Georgallis. © Lizzie Mayson
Ce sont les saveurs du sapin, bien plus que leur matière, que recherche Julia Georgallis. © Lizzie Mayson

Aude-May Lepasteur

Publié le 23.12.2021

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Cuisine » Et si vous mangiez votre sapin de Noël? L’idée semble complètement farfelue, quand bien même la cueillette et l’utilisation des arbres ont gagné leurs lettres de noblesse dans certaines des tables les plus ambitieuses au monde. Julia Georgallis ne dirige pas un restaurant étoilé. Ça ne l’a pas empêchée de développer à partir de 2015 des recettes à base d’épines de pin, d’épicéa et de sapin. Le livre de la boulangère britannique, Comment j’ai mangé mon sapin de Noël, vient de paraître aux éditions du Rouergue.

Qu’est-ce qui vous a pris de vous mettre à cuisiner des sapins de Noël?

En fin d’année 2015, j’ai lancé un supper club à Londres avec une amie (une soirée dans un lieu souvent inattend

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00