La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’élégance de la mandoline baroque

Accompagnés par Jean-Christophe Leclère au clavecin, Mari Fe Pavon et Juan Carlos Munoz ont joué samedi à Charmey sur deux mandolines napolitaines. © Charly Rappo
Accompagnés par Jean-Christophe Leclère au clavecin, Mari Fe Pavon et Juan Carlos Munoz ont joué samedi à Charmey sur deux mandolines napolitaines. © Charly Rappo
Publié le 08.08.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Critique Claviers d’alpage

Ce n’est pas souvent qu’on peut entendre de la musique baroque jouée à la mandoline. C’est précisément le travail de l’ensemble Arte Mandoline, basé au Luxembourg, de faire revivre tout un pan oublié de la musique du XVIIIe siècle en particulier. Invité lors du premier week-end du festival Claviers d’alpage, en Gruyère, l’ensemble a donné plusieurs concerts entre vendredi et dimanche derniers. Samedi en fin de matinée, le caractère rare du moment dans la salle de l’Enclume, à Charmey, tenait aussi au répertoire.

Les sonates de style italien jouées par Mari Fe Pavon et Juan Carlos Munoz ont été tirées par les deux instrumentistes de manuscrits originaux: en musique ancienne, il y a encore beaucoup d’œuvres inédites à dénicher. Habitué

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11