La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Etre gros et se sentir à l’étroit

L’aménagement public et les transports en commun ne sont pas pensés pour les corps gros

Les transports publics sont très rarement adaptés aux personnes grosses. © Chuttersnap/Unsplash
Les transports publics sont très rarement adaptés aux personnes grosses. © Chuttersnap/Unsplash

Julie Jeannet

Publié le 05.09.2022

Temps de lecture estimé : 11 minutes

Partager cet article sur:

Série (5/5) » Le surpoids, dans une société qui voue un culte à la minceur, suscite trop souvent des stigmatisations ou comportements déplacés.

Un tourniquet d’entrée dans lequel il faut se contorsionner, des toilettes dans lesquelles il est impossible de se retourner, une ceinture de sécurité trop courte ou un strapontin qui menace de céder… Le quotidien des personnes grosses est semé d’embûches. Le mobilier, les transports, les lieux de culture ne sont pas pensés pour les gens qui ont de l’embonpoint. Leurs corps «débordent» en permanence. Et si la manière d’agencer l’espace public reflétait la haine des gros?

C’est ce que dénonce Fat Friendly. L’association basée en France et en Belgique affirme que «plus on grossit, plus notre univers se rétrécit&ra

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11