La Liberté

Détection des exoplanètes

Publié le 22.11.2021

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Intelligence artificielle » En mettant en œuvre des techniques d’intelligence artificielle similaires à celles utilisées dans les voitures autonomes, une équipe de l’Université de Genève et de l’Université de Berne a découvert une nouvelle méthode de détection d’exoplanètes. Les outils développés pourraient être utilisés sur terre afin de débusquer des décharges et des dépôts de déchets illégaux.

La majorité des exoplanètes découvertes à ce jour l’ont été grâce à la méthode des transits. Cette technique se fonde sur une mini-éclipse provoquée lorsqu’une planète passe devant son étoile, a communiqué l’Université de Genève.

La baisse de luminosité constatée permet de déduire l’existence d’une planète et d’en estimer le diamètre, après que les observations ont été confirmées de manière périodique. Or, la théorie prédit que dans de nombreux systèmes planétaires, les interactions entre planètes altèrent cette périodicité et rendent leur détection impossible. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00