La Liberté

Des bergers au cœur de l’hiver

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
De novembre jusqu’à mi-mars, 30 troupeaux, composés 
de 100 à 1200 bêtes, sillonnent le Jura et le Plateau romand. © Jérômine Derigny / Collectif Argos
De novembre jusqu’à mi-mars, 30 troupeaux, composés 
de 100 à 1200 bêtes, sillonnent le Jura et le Plateau romand. © Jérômine Derigny / Collectif Argos
Partager cet article sur:
08.03.2021

Reportage dans le Jura, en pleine transhumance avec les 380 moutons de Daniel et Fabienne

K Arnaud Guiguitant

Grand air L «Yoshi, passe à gauche… Va derrière, va les chercher…» Fabienne Keller, 25 ans, s’épuise la voix à force de demander à son chien de ramener le troupeau. Ses ordres se propagent bien au-delà du champ où paissent ses moutons, ricochant sur les vallons embrumés de ce matin de février. «Aujourd’hui, ils font comme ils veulent. Ils n’écoutent rien. Ce n’est vraiment pas un jour pour être berger», soupire-t-elle.

Formée à l’agriculture biodynamique à Rheinau (ZH), elle expérimente sa première transhumance hivernale. Depuis trois mois et demi, la jeune femme chemine à travers le Jura avec ses 380 moutons, deux ânes et trois chiens. Un long voyage à travers les paysages enneigés du canton qu’elle entreprend avec un autre berger, Daniel Marti, 48 ans: «Je

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00