La Liberté

Accoucher confidentiellement

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Certaines femmes craignent de révéler leur grossesse à leur entourage. © Adobe Stock
Certaines femmes craignent de révéler leur grossesse à leur entourage. © Adobe Stock
Accoucher confidentiellement
Accoucher confidentiellement
Partager cet article sur:
14.09.2021

Peu connue mais proposée par quelques hôpitaux, la pratique est une alternative aux boîtes à bébé

Eva Hirschi, Swissinfo

Santé » F., 19 ans, se présente en consultation avec des maux de ventre. Le verdict est simple: elle est enceinte. Choquée, elle dit qu’elle ne veut pas d’enfant et que personne ne doit savoir ce qui lui arrive. Sa famille la renierait. Elle est tombée enceinte de son ex-partenaire, qui s’est montré violent à plusieurs reprises. Elle aimerait interrompre sa grossesse, mais elle en est déjà à la 27e semaine, il est trop tard. Que faire?

«Dans de tels cas, il existe en Suisse la possibilité d’un accouchement confidentiel», explique Christine Sieber, cheffe de projet à la Fondation suisse pour la santé sexuelle. L’accouchement confidentiel permet à une femme de donner naissance à son enfant dans un cadre protégé.

«Cela signifie que la femme peut accoucher normalement dans un hôpital et recevoir des soins appropriés, mais que ses données personnelles sont traitées de manière confidentielle afin que son entourage n’apprenne rien de cette naissance», explique Christine Siebe

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00