La Liberté

Saison 3 de Good Girls, top ou flop ?

Suivez les péripéties grisantes de trois criminelles prêtes à tout pour leurs familles. © NBC
Suivez les péripéties grisantes de trois criminelles prêtes à tout pour leurs familles. © NBC
Partager cet article sur:
07.09.2020

L’article en ligne – TV » La nouvelle saison de Good Girls marque le grand retour des trois mamans les plus badass de Netflix.

Kaziwa Raim

Tout commence par un braquage de supermarché qui tourne à l’eau. Dans la saison 1, on découvre trois mères de familles, Beth, Annie et Ruby, qui décident de régler leurs problèmes financiers et de sauver leurs familles en braquant un supermarché local. Rien de bien méchant, à priori. Pourtant, la spirale du crime ne tarde pas à les happer et le trio se retrouve bientôt mêlé à une organisation criminelle infernale qui n’en a pas fini de se jouer d’elles. 

Comme un air de déjà-vu

Dans cette nouvelle saison disponible sur Netflix depuis le 26 juillet 2020, les trois amies, débarrassées du gang criminel qui faisait pression sur elles, semblent enfin sorties de l’illégalité et du crime : Annie récolte des pourboires en garant des voitures de luxe, Ruby réalise des manicures dans un salon d’esthétique et Beth travaille dans une imprimerie vintage. Et pourtant, les trois femmes continuent de crouler sous les dettes : entre l’hypothèque immobilier, les frais médicaux et les frais scolaires, leurs jobs ne suffisent toujours pas. Désespérées, elles décident de se lancer dans la production illégale de billets de banques grâce au matériel de l’imprimerie dans laquelle Beth travaille. Néanmoins, cette nouvelle indépendance criminelle n’est pas si facile et le trio apprend à improviser dans un milieu qui décidemment ne leur fait pas de cadeaux. 

Si l’on prend plaisir à retrouver nos trois badass habituelles, le show ne prend pas de grands risques et se repose sur ses acquis, ne proposant qu’un renouvellement minime des intrigues. Des péripéties aux airs de déjà-vu, la saison 3 en ressert à toutes les sauces. Là où on pouvait espérer un retour en grandes pompes du grand méchant loup, alias Rio, on se retrouve avec une figure décevante de vilain criminel pas content qui vient rappeler son autorité tous les quarts d’heures. Si l’équipe a dû s’adapter aux aléas de la pandémie, venue interrompre le tournage et les scènes en cours, on ne saurait attribuer l’entièreté du blâme au coronavirus. En lieu des 18 épisodes prévus initialement pour la nouvelle saison, on se retrouve avec seulement 11 épisodes. Or le constat est sans appel : l’intrigue souffre cruellement d’avoir été raccourcie. Si les protagonistes ont certainement évolué depuis leurs débuts, l’enchaînement d’obstacles similaires décrédibilise peu à peu la psychologie des personnages qui répètent encore et encore les mêmes erreurs. 

En bref, la saison 3 de Good Girls est emblématique d’une série à bout de souffle qui doit absolument apprendre à prendre des risques. Pour ce faire, l’intrigue doit se renouveler en bouleversant ses dynamiques pour enfin casser le cycle dans lequel elle s’est enfermée. Reste à savoir si la saison 4 qui vient d’être confirmée sera à la hauteur de notre bien-aimé trio ! 


Good Girls

Réalisé par Jenna Bans
Avec Christina Hendricks (Beth), Retta (Annie) et Mae Whitman (Ruby)
Série télévisée produite par NBC
Saison 3 parue le 26 juillet 2020 sur Netflix

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00