La Liberté

Les raquettes font fureur cette année

Les raquettes font fureur cette année
Les raquettes font fureur cette année
Partager cet article sur:
08.03.2021

C’est tendance !

Dès que la neige est tombée à nouveau, de nombreuses personne se sont rendues sur les hauteurs. Certaines pour y skier, d’autres ont opté pour les raquettes.

Activité très prisée cette année, les raquettes ont su séduire un large public. Sur les sentiers, des groupes, souvent des familles, ont parcouru les montagnes avec leur aide. L’origine de ce plaisir hivernal remonte d’ailleurs à des milliers d’années. Imaginez: un village entier qui doit se déplacer à l’aide de raquettes en raison de la neige.

En Suisse, nous avons la chance d’avoir de nombreux sentiers de randonnées à disposition. Il y en a pour tous les niveaux, pour les amateurs jusqu’aux sportifs des plus expérimentés. En Gruyère notamment, des parcours variables sillonnent la montagne. Encore mieux: de nombreux itinéraires sont présentés avec précision sur le site de fribourgregion.ch.

Avec les temps qui courent, la montagne a été symbole de refuge. Rien de tel qu’une excursion d’une journée ou plus dans les vastes reliefs montagneux pour s’aérer l’esprit. On a retrouvé nos sols recouverts de neige, l’air frais qui picote nos nez rouges et les grandes étendues d’arbres enneigés.

Cette année, je me suis rendue face à l’étendue blanche du Moléson. J’ai traversé la lisière d’une forêt jusqu’à me rendre au creux d’une clairière. Là, j’ai pu contempler la nappe fraîche et unie de la neige. Le soleil tapait derrière les arbres, on entendait que le bruit sourd du froid. D’autres promeneurs avaient emprunté le même chemin, leurs traces de pas encore fraîches sinuaient encore sur les sentiers.

Nombreux ont été ceux qui ont repris le goût de la marche, du bout de leurs pied ils parcourent d’un pas assuré les chemins ensoleillés. Ils vont, ils marchent, tantôt vers un chemin précis, tantôt sans trop penser aux directions vers lesquelles ils s’engagent. À la pause, les enfants demandent à leurs parents ce qu’il y a au goûter. La réponse est souvent la même : «Des pommes, des barres de céréales et du thé!»

Christelle Stieger

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00