La Liberté

La jeunesse se présente aux élections communales

Lucie Menétrey
Lucie Menétrey
Patrick Horta
Patrick Horta
Valentina Marthaler
Valentina Marthaler
Partager cet article sur:
22.02.2021

Dis-moi tout!

LUCIE MENÉTREY

21 ans, La Brillaz

«En s’agrandissant, la petite commune que j’ai toujours connue a vu arriver de nombreux habitants que l’on connaît moins. Je trouve dommage que notre belle cohésion n’englobe pas la population dans son entier, ce sont vraiment des valeurs d’intégration et de dialogue que j’aimerais véhiculer. Et puis, par ma candidature, c’est la voix des jeunes, trop peu impliqués en politique encore, que je porte. Pour moi, c’est important que l’ensemble de la population soit représenté chez les élus. Nous ne pouvons pas nous reposer uniquement sur nos aînés, bien qu’ils soient plus expérimentés. Il faut oser prendre nos responsabilités et j’espère ainsi motiver d’autres jeunes à se présenter. C’est à nous de faire bouger les choses! Actuellement, aller à la rencontre des gens est plus difficile à cause de la pandémie. Notre communication de campagne passe donc essentiellement par les réseaux sociaux.»

PATRICK HORTA

23 ans, Courtepin

«Ma motivation à me présenter à cette élection est apparue petit à petit. Ça commence avec des grèves du climat, une marche pour les droits des femmes, et progressivement j’ai fini par m’engager dans d’autres combats. C’est ainsi que je me suis retrouvé impliqué dans les affaires communales et me voilà aujourd’hui candidat. Etre un jeune qui s’implique pour sa commune, c’est un de mes atouts. Mais cela peut aussi tourner à mon désavantage, notamment pour les plus âgés qui pourraient critiquer mon manque d’expérience pour me dévaloriser. Je sens une cassure à ce niveau-là, entre les aînés et les plus jeunes. L’un de mes buts au sein de ma commune est d’ailleurs de parvenir à relancer une cohabitation harmonieuse entre les générations. Et puis au-delà de cet aspect, j’aimerais m’impliquer dans des objectifs climatiques. Pour moi, les grands changements commencent dans les petites localités, c’est à nous de montrer l’exemple!»

VALENTINA MARTHALER

24 ans, Villars-sur-Glâne

«Je suis conseillère générale dans ma commune depuis 2018. Aujourd’hui, j’ai envie de continuer à m’engager, à faire partie de cette jeune génération portée par ses ambitions et son idéalisme. Avec la pandémie, qui aggrave des situations déjà fragiles, c’est un grand défi qui nous attend. En tant que femme aussi, cela me tient particulièrement à cœur de me présenter, car le chemin vers l’égalité est encore long. Ma candidature, c’est ma réponse face à tout ça. Je suis consciente du fait que j’ai beaucoup à apprendre, mais j’ai cette volonté, et j’aimerais apporter mon regard jeune sur des thématiques qui nous concernent. Cette campagne est un défi, et notre manière de communiquer a dû évoluer avec le virus. Les réseaux sociaux y occupent par exemple une place particulière. Malheureusement, une partie de la population, notamment les plus âgés, n’y est pas. C’est pourquoi nous avons également créé une action «carte postale», afin de toucher plus de monde.» ELÉA JACQUOT

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00