La Liberté

Ils ont livré Noël à domicile

Le centre de jour le Seuil a organisé des livraisons à domicile de repas de Noël à ceux pour qui la période des fêtes de fin d’année est difficile

Ils ont livré Noël à domicile
Ils ont livré Noël à domicile

Margot Knechtle

Publié le 27.12.2021

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Fêtes » Et si tout le monde avait la chance de manger un bon repas le soir de Noël? C’est l’ambition que nourrit depuis plusieurs années le Seuil, centre de jour de la Fondation du Tremplin, à Fribourg. En effet, à la veille de Noël, l’institution organise dans ses locaux fribourgeois un repas offert à ceux qui le souhaitent. C’était une tradition jusqu’en 2020, quand l’épidémie de coronavirus a chamboulé les habitudes.

«En mars 2020, notre institution a fermé ses portes, mais nous ne pouvions pas laisser nos bénéficiaires à leurs dépens. Nous nous devions de continuer à les aider», explique Fredy Muller, responsable du Seuil. «Nous avons donc d’abord vendu nos repas à cinq francs par la fenêtre.» Le Fribourgeois estime que moins d’un tiers des bénéficiaires habituels revenait au Seuil. Où sont passés les autres? s’est-il demandé. «Nous avons décidé d’aller les trouver là où ils étaient, avec des livraisons de repas à domicile.» Ainsi, l’ouverture du Seuil, combinée avec les livraisons, a duré jusqu’en décembre.

Le Père Noël à la porte

Puis la deuxième vague de l’épidémie est arrivée, et avec elle l’impossibilité de réunir du monde à l’intérieur. Autrement dit, le traditionnel Noël au Tremplin n’était pas envisageable. «Nous avons été pris de court, mais nous avons pu organiser une tournée de livraisons de repas de Noël à domicile», raconte Fredy Muller. «Nous avons livré 180 menus, c’était un succès!»

Et cette année, un souper de Noël dans les locaux de l’institution n’est pas non plus entré en considération pour ses organisateurs. «Beaucoup sont touchés par la précarité non seulement financière, mais aussi affective», déplore Fredy Muller. Selon lui, tout le monde doit pouvoir fêter Noël. Ainsi, le réveillon a tout de même été organisé, mais autrement. Chaque bénéficiaire qui le souhaitait a pu s’inscrire, planifier sa propre fête et se faire livrer les menus de Noël à la maison.

L’action fait l’unanimité

Marc*, 32 ans, se souvient de son Noël avec le sourire: «C’était convivial, j’ai pu en profiter pour passer Noël avec ma famille. Je trouve très généreux de la part du Tremplin d’offrir ces repas, même à notre famille, qui n’est pas forcément bénéficiaire de l’institution.» Alexei, 31 ans, est tout aussi enthousiaste: «J’ai été ravi de pouvoir passer Noël avec mes amis, sans prise de tête, en toute convivialité. J’ai beaucoup apprécié de ne pas avoir passé mon réveillon tout seul.»

Julie*, 26 ans, rejoint l’avis d’Alexei: «C’était une bonne initiative. Le repas était bon, on n’a pas eu à cuisiner et ceux qui n’ont pas les moyens de fêter Noël ont tout de même pu le faire.» Et Marc de compléter: «C’est important pour nous d’avoir de telles actions. J’espère que cela va continuer comme ça, les gens apprécient!»

*Prénoms fictifs

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • «L’informatique au collège? Une évolution logique»

    MAXIME PERRIARD 20 ANS, COLLEGIEN «L’utilisation d’ordinateurs et de tablettes au collège est pour moi une évolution logique. J’ai commencé à utiliser un...
  • Plus fort que Neil Armstrong !

    L’article en ligne – Critique série » Dans le pharaonique catalogue de Netflix, il est possible de trébucher sur d’authentiques petites perles. Le nouvel...
  • Pour s’habiller d’unique

    Dans le projet On se parle, upcycling, broderie, couture ou encore crochet et peinture s’associent pour créer des pièces originales et durables
  • Le match au bout du sifflet

    Parle-moi de ton taf!Le Romontois Antoine Jaquet, 21 ans, officie régulièrement en tant qu’arbitre de football. Un rôle qui le passionne.«Après avoir vécu le...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00