La Liberté

Au secours, je ne sais plus draguer!

On manque de contacts sociaux, on en rêve même. Mais si on veut choper, on peut! © Margot Knechtle
On manque de contacts sociaux, on en rêve même. Mais si on veut choper, on peut! © Margot Knechtle
Partager cet article sur:
01.03.2021

Les astuces de la PJ

Si on bégaie à la Migros, comment on fait pour aguicher quelqu’un? Pas de problème, la Page Jeunes est là pour vous.

Vous souvenez-vous de cette époque où on pouvait draguer à tout-va? Mais oui, vous savez, dans les bars, la rue ou les clubs, tous ces lieux désertés depuis belle lurette, en fait. C’était il y a tellement longtemps que maintenant, niveau drague, on est perdus. Les vieilles disquettes faciles comme «ton père, ce ne serait pas un voleur? Il a volé les étoiles pour les mettre dans tes yeux» ne sont malheureusement pas revenues au goût du jour, on a deux pieds gauches, et on ne parle plus à personne. Même à la Migros on ne peut plus dire bonjour, au revoir et merci sans bégayer. Mais alors, comment on fait pour pécho? La Page Jeunes arrive à votre rescousse.

De nos jours, il n’est pas facile de faire des rencontres. Là, ce sont deux options qui se présentent: on recontacte une vieille connaissance, ou on entreprend de trouver des nouvelles personnes. Sur Tinder, à la bibliothèque, dans les transports publics, dans une station de ski ou sur Zoom, rendez-vous là où il y a du monde. Faites attention tout de même, ne prenez pas le premier venu! Même si c’est la beauté intérieure qui compte, parfois, on ne peut réprimer une petite grimace quand son partenaire ôte son masque. Concentrez-vous sur les yeux, y’a que ça de vrai.

Arrive peut-être le moment du premier rendez-vous. Oubliez les classiques: piscine, restaurant ou cinéma, tout ça, en plus d’être fermé, c’est has been! Soyez créatifs. Une petite promenade dans la forêt, un pique-nique de thé chaud et de biscuits, un tour à vélo, ou plus audacieux: chez vous! C’est vrai, il y a davantage de choses à faire à la maison. Un jeu de société, un film ou rien que du bla-bla (et plus si affinités). Ça coûte moins cher qu’un bowling et on peut passer à la vitesse supérieure plus rapidement.

Gardez espoir, on sait qu’on manque de contacts sociaux. Mais finalement, si on veut choper, on peut! Margot Knechtle

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00