La Liberté

Apaiser le quotidien et donner le sourire aux étudiants

Les collégiens Nina Rochat, 18 ans, Marie Pittet et Nathan Kolly, 19 ans, sont membres du groupe «GambachSmile». © Franck Descloux
Les collégiens Nina Rochat, 18 ans, Marie Pittet et Nathan Kolly, 19 ans, sont membres du groupe «GambachSmile». © Franck Descloux
Publié le 28.11.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Coup de cœur » Trouver de l’aide en milieu scolaire se révèle parfois difficile. Le groupe «GambachSmile» tente d’apporter des solutions.

Perte de motivation, relations difficiles entre étudiants et professeurs ou entre élèves: le quotidien scolaire s’avère parfois être source d’angoisse et de stress. Comment trouver de l’aide face à ces problèmes? Des étudiants, en lien avec des enseignants du collège de Gambach, se sont penchés sur la question.

«L’idée est venue de professeurs. Ils ont recherché des élèves motivés à agir en tant que «happiness managers» (responsables du bonheur)», raconte Nina Rochat, 18 ans. Accompagnée notamment de Nathan Kolly et Marie Pittet, 19 ans tous les deux, elle anime ainsi le groupe «GambachSmile» qui souhaite donner le sourire aux étudiants et étudiantes dans leur quotidien.

Le groupe a commencé son activité en lançant un compte Instagram: «C’était notre premier gros projet», poursuit Nina. Chaque semaine, le groupe poste un conseil pour se sentir bien, comme prendre des nouvelles de ses proches ou écouter sa musique préférée. Les personnes qui parcourent la page Instagram peuvent aussi y trouver les numéros de contact en cas de pensées suicidaires ou d’addictions: «Notre but est de proposer une interface où une personne en difficulté va trouver la meilleure aide possible», explique Marie. Un élève qui en sentirait le besoin a aussi la possibilité de contacter directement le groupe par message.

En parallèle, «GambachSmile» a participé au projet de l’Etat de Fribourg intitulé: «Oser en parler et demander de l’aide.» Ce projet veut impliquer les étudiants de diverses écoles pour prévenir les suicides. «En septembre dernier, nous avons remporté le concours, ce qui nous a permis de nous faire davantage connaître», estime Nathan. Des associations et sites internets tels que Ciao ou On t’écoute, engagés de longue date dans le soutien aux étudiants en difficulté, les ont remerciés.

«Beaucoup de professeurs et d’élèves de Gambach nous ont aussi découverts grâce à ça. Tous nous ont encouragés à poursuivre le travail que nous menons», se félicite Nina. Le groupe y compte bien, et pense notamment inscrire des petits mots réconfortants sur des Post-it collés dans les couloirs du collège.

Franck Descloux

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Un club d’œnologie au succès enivrant

    Depuis sa fondation, l’association d’œnologie universitaire Di’vins rencontre un véritable succès auprès des jeunes.
  • Pourquoi philosopher?

    La philosophie est enseignée dans le canton comme branche fondamentale pour la matu, mais pas systématiquement au niveau fédéral. Enjeux et avis
  • Des toilettes mixtes à Saint-Michel

    Dis-moi tout! ANTOINE AUER ÉTUDIANT, 15 ANS «Je peux comprendre la volonté de certaines personnes d’avoir des toilettes mixtes, afin qu’elles s’y sentent...
  • Chevaleresse protège son prince

    L’article en ligne – critique Webtoon » La Nuit sans Ombre, une nouveauté Webtoon, présente une romance à travers une protagoniste mystérieuse, maniant l’épée...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11