La Liberté

« Qui a tué Sara ? », saison 2 : des rebondissements et quelques déceptions

En cherchant à se venger de l’assassin de sa sœur, Alex Guzman découvre petit à petit la véritable personnalité de Sara. © Netflix
En cherchant à se venger de l’assassin de sa sœur, Alex Guzman découvre petit à petit la véritable personnalité de Sara. © Netflix
Partager cet article sur:
13.09.2021

Critique série » Sortie sur Netflix à peine deux mois après la première partie, la suite du thriller mexicain « Qui a tué Sara ? » était attendue. Elle laisse cependant quelques regrets.

Eléa Jacquot

Arrivée le 24 mars 2021 sur la plateforme de streaming, la saison 1 de « Qui a tué Sara ? » a tout pour plaire, à commencer par une intrigue intéressante. La jeune Sara est assassinée lors d’une chute en parachute ascensionnel. Le premier personnage à être soupçonné est Rodolfo Lazcano, petit ami de Sara. Il évite alors la prison grâce à son père, qui convainc Alex, le frère de Sara, de porter le chapeau à sa place. A sa sortie de prison dix-huit ans plus tard, Alex n’a qu’une idée en tête, se venger du véritable assassin de sa sœur. Tour à tour, les soupçons vont alors peser sur chaque protagoniste de l’histoire, offrant de nombreux rebondissements. La fin de la saison laisse malgré tout le spectateur sur sa faim. Plusieurs questions restent en effet ouvertes, à commencer par la principale, qui a tué Sara ? 

C’est donc avec une certaine curiosité et pas mal d’impatience que l’on se plonge dans la saison 2, diffusée à partir du 19 mai. Celle-ci s’ouvre sur la mise en lumière de la face sombre de la personnalité de Sara. Alex apprend alors, en interrogeant son ancien psychologue, que sa sœur était schizophrène. De fil en aiguille, l’objectif du jeune homme va alors évoluer. Plus qu’à se venger de l’assassin de Sara, il cherche désormais à comprendre qui était réellement sa sœur. Cet aspect plus complexe du personnage d’Alex est un développement intéressant de la série. Il laisse entrevoir ses doutes, mais également une détermination sans faille à connaître la vérité. De son côté, le suspense, à nouveau au rendez-vous, tient le spectateur en haleine au fur et à mesure que les épisodes s’enchaînent. 

Affaire à suivre
A l’inverse, certains éléments sont plus décevants. D’une part, quelques incohérences émaillent le scénario. Plusieurs retournements de situation rocambolesques font perdre le récit en crédibilité, notamment quand le père Lazcano simule sa propre mort. De même, la masse d’information fournie au spectateur à chaque épisode est telle qu’il lui est difficile de suivre correctement le récit, dont le fil conducteur devient de plus en plus opaque.
Last but not least, je me dois d’évoquer ici un point qui me déçoit particulièrement, même s’il était très prévisible. Cette manie de vouloir à tout prix créer une suite autour de la même intrigue (la saison 3 de « Qui a tué Sara ? » est en cours de production) prolonge selon moi inutilement et artificiellement un récit qui aurait pu tenir en une quinzaine d’épisodes. Il aurait alors gagné en réalisme et en intérêt, car malgré le fait que chaque personnage ait été soupçonné du meurtre initial à au moins une reprise, le véritable coupable n’est toujours pas connu. Au risque de devenir lassant et de gâcher l’intrigue initiale.
 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00