La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une voix pour ceux qu’on ne voit plus

L’animateur pastoral fribourgeois Jean-Marc Buchs est à l’écoute des gens en situation précaire dans la rue

Jean-Marc Buchs préfère habituellement passer au second plan, s’effacer pour laisser l’autre s’exprimer. © Alain Wicht
Jean-Marc Buchs préfère habituellement passer au second plan, s’effacer pour laisser l’autre s’exprimer. © Alain Wicht

Nicole Rüttimann

Publié le 03.09.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Fribourg » Devant la gare, sa fine silhouette se fond dans le flot des passants, en toute discrétion. Jean-Marc Buchs est là pour ceux qui ne prennent jamais le train, que la vie a laissé à quai. Cet animateur pastoral et aumônier est aussi «écouteur de rue» depuis 8 ans, au service de l’Eglise: il tend l’oreille dans les gares de Bulle et Fribourg à ceux que l’on évite trop souvent du regard. Il glane des bribes de vie «avec leurs ombres et lumières». Sous la douceur de ses yeux et son sourire timide pointe une détermination à défendre l’humain, avant tout. Sa voie n’était pourtant pas toute tracée. Il confie avoir longtemps cherché sa place, comme Charles de Foucauld sa figure inspiratrice qui fut officier, explorateur, géographe et ermite.

Fusil, fleurs et religion

Si ses parents sont catholiques,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11