La Liberté

Patrick Poivre d’Arvor, revisionnage

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le dernier roman de Patrick Poivre d’Arvor, L’Ambitieux, conte l'ascension politique d’un trentenaire. © AFP
Le dernier roman de Patrick Poivre d’Arvor, L’Ambitieux, conte l'ascension politique d’un trentenaire. © AFP
Partager cet article sur:
20.04.2020

Douze ans après avoir quitté TF1, l’ex-star du JT, 72 ans, continue à écrire et met en scène des opéras

Luc Le Vaillant

Rencontre » Comment va la vie quand la gloire se retire lentement, laissant le futur à marée basse et l’intensité à petit coefficient? Que devient-on quand on n’est plus le prince de la télé, le président des JT, l’indéboulonnable torréfacteur du 20 Heures, moulinant l’info avec décontraction et langueur? Comment va PPDA, 72 ans, et nous autres qui comme lui vieillissons?

Nous l’avons tant connu par le passé et tant dégusté par le menu. Nous ne l’aimions pas absolument, nos vachardises cachant parfois une tendresse tueuse. Mais, toute honte bue, nous admirions son talent sans peur, quels que soient les reproches à y opposer. Nous ne savions trop que penser de ses facilités et de ses privautés, de ses accommodements et de ses déraisons, de cette timidité incongrue qui lui fait dire que «le bonheur, c’est de ne pas être regardé» et de ce masochisme réparateur qui l’a vu aller se faire beaucoup voir. Nous intriguait aussi son goût du risque physique et judiciaire, sa bougeotte

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00