La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le deus ex machina de la technologie

Ken Pillonel fustige l’obsolescence programmée imposée par Apple. Ses vidéos ont 1 million de vues

Ken Pillonel, 26 ans, dans son bureau-laboratoire, où il crée notamment des prototypes et documente ses projets thématiques sur YouTube. © Charly Rappo
Ken Pillonel, 26 ans, dans son bureau-laboratoire, où il crée notamment des prototypes et documente ses projets thématiques sur YouTube. © Charly Rappo

Nicole Rüttimann

Publié le 08.10.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Estavayer» «Jamais je n’aurais imaginé en arriver là!» s’émerveille Ken Pillonel, ses grands yeux bleus encore incrédules. Et pourtant. C’est bien ce jeune Fribourgeois tout juste diplômé de l’EPFL qui a défié les maîtres autoproclamés du sablier technologique. Et derrière son allure timide se cache une opiniâtreté qui ferait presque trembler Apple. A l’origine de cet émoi? Une passion: offrir une seconde vie aux objets technologiques du quotidien, tel un deus ex machina du «hardware» – éléments matériels d’un système informatique. Avec pour cheval de bataille la lutte contre l’obsolescence programmée.

Il y a un an, l’étudiant en génie robotique poste une vidéo où il explique comment «réinventer» un iPhone en le

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11