La Liberté

La directrice «Angélique» de la BCU

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La nouvelle directrice de la BCU dans des locaux désormais vides. Les travaux de transformation vont durer cinq ans. © Alain Wicht
La nouvelle directrice de la BCU dans des locaux désormais vides. Les travaux de transformation vont durer cinq ans. © Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
© Lib/Alain Wicht
Partager cet article sur:
30.08.2020

Angélique Boschung, 32 ans, dirige depuis le mois d’août la Bibliothèque cantonale et universitaire

Stéphanie Schroeter

Fribourg » Les locaux sont quasiment déserts, les étagères vidées de leurs livres. La Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg, la BCU pour les intimes, affiche, en ce mois d’août, une drôle de mine en attendant sa transformation qui va durer cinq ans environ. Ambiance morne donc dans les couloirs du vénérable établissement. Jusqu’à ce petit rayon de soleil. Angélique Boschung. La jeune trentenaire promène, depuis le début du mois, ses boucles d’or au sommet de la BCU qu’elle connaît par cœur pour y avoir déjà travaillé plusieurs années. Car elle a beau avoir l’air d’un ange, c’est bien elle la cheffe!

Angélique, comment se sont passés vos premiers jours à la direction de la BCU? Vous prend-on pour une étudiante par

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00