La Liberté

«Papa! Maman! J’ai faim!»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Planifier, cuisiner en plus grandes quantités puis congeler ou décliner, tels sont quelques trucs pour ne pas virer dingo durant la pandémie. © Jason Leung/Unsplash
Planifier, cuisiner en plus grandes quantités puis congeler ou décliner, tels sont quelques trucs pour ne pas virer dingo durant la pandémie. © Jason Leung/Unsplash
Partager cet article sur:
01.04.2020

Désormais, ce sont deux repas par jour que vous devez concocter. Astuces pour ne pas craquer

Aurélie Lebreau

Au secours » La première semaine de fermeture des écoles, incrédules, nous avons joué aux pompiers. Un petit coup de Skype au salon, une poignée de téléphones professionnels quasiment volés en s’enfermant dans la chambre d’amis, une pincée de brocolis, quelques chips et une envie de vin renforcée. La deuxième semaine nous nous sommes un peu calmés, découvrant de nouvelles marques balbutiantes dans un quotidien démonté. Nous voici désormais les deux pieds dans la troisième semaine d’un monde que nous n’aurions jamais pensé possible. Pour les nombreuses personnes qui travaillent désormais chez elles, les horaires ont disparu. Face aux besoins des enfants d’abord. Et à un nouvel impératif, celui de devoir préparer deux repas par jour pour l’entier de la famille. Pour les parents, devenus subi

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00