La Liberté

Lecce la blanche se goûte à la louche

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le centre de la ville de Lecce est petit mais très coquet avec ses façades de calcaire blanc.
Le centre de la ville de Lecce est petit mais très coquet avec ses façades de calcaire blanc.
Lecce la blanche se goûte à la louche
Lecce la blanche se goûte à la louche
Lecce la blanche se goûte à la louche
Lecce la blanche se goûte à la louche
Lecce la blanche se goûte à la louche
Lecce la blanche se goûte à la louche
Partager cet article sur:
04.03.2020

Avec ses façades blanches et ses ruelles ombragées, la cité des Pouilles fait une belle escale

Anne Rey-Mermet

Italie » La belle saison commence tôt dans les Pouilles. Dans la blanche Lecce, capitale de la province du même nom, le soleil réchauffe les façades baroques et fait briller les auréoles des saints des oratoires. De dimension modeste, le cœur de la cité historique se visite facilement à pied. Même s’il faut parfois choisir son moment, suivant la saison, la chaleur peut devenir l’ennemi du promeneur de l’après-midi, accablé par la fournaise dans les venelles.

Concentré de monuments patrimoniaux, le cœur de la capitale apulienne regorge d’églises et de palais enchâssés entre les remparts de la ville. Pratiquement au centre, la piazza del Duomo sur laquelle trône la cathédrale Santa Maria Assunta, il duomo. En empruntant l’unique entrée pour accéder à cette place en cul-de-sac, le visiteur est saisi par cette blancheur patinée par les ans. Les amateurs des mille et un détails des décors baroques trouveront leur bonheur à la cathédrale, l’occasion, plus prosaïquement, de se rafr

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00