La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La plasticienne vaudoise Caroline Bachmann distinguée

La plasticienne vaudoise Caroline Bachmann recevra le Grand Prix suisse d’art/Prix Meret Oppenheim le 13 juin à Bâle

Caroline Bachmann dans son atelier à Cully, pinceaux en main et tablier et blouse de rigueur. © Charly Rappo
Caroline Bachmann dans son atelier à Cully, pinceaux en main et tablier et blouse de rigueur. © Charly Rappo

Aurélie Lebreau

Publié le 03.06.2022

Temps de lecture estimé : 14 minutes

Partager cet article sur:

Beaux-arts » Il y a d’abord son grand sourire solaire lorsqu’on se présente à la porte de son atelier, au cœur du village de Cully (VD), alors abruti par la folle chaleur de mai. Caroline Bachmann s’avance, robe en denim bleu et baskets claires, auréolée de ses longs cheveux blancs noués sur le côté et tombant sur son épaule. Vision biblique contemporaine?

Point de Marie ici, mais à l’évidence une peintre qui a fait de l’art son sacerdoce, tentant de restituer avec ses pinceaux et sans relâche tout ce que l’art peut suggérer au-delà des motifs. Pour cette exigeante quête artistique, intellectuelle, spirituelle, qui se traduit essentiellement en toiles représentant le lac Léman sous toutes ses infinies coutures et dans ses innombrables variations, l’artiste est récompensée du prestigieux Grand Prix

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Les primes vont grimper

    Maladie » Les primes d’assurance-maladie pourraient fortement augmenter en 2023. Selon une nouvelle étude, la hausse pourrait atteindre près de 10% dans...
  • Albert Longchamp n’est plus

    Décès » Une figure du journalisme catholique en Suisse romande, Albert Longchamp, est décédée à l’âge de 80 ans. Le prêtre et journaliste jésuite vaudois...
  • Le méga-plan climat de Biden adopté

    Etats-Unis » Le Sénat américain a approuvé hier les 430 milliards de dollars pour le climat et la santé. Après 18 mois de négociations et une nuit marathon...
  • pictogramme abonné La Liberté Elle avait accusé son mari à tort

    Justice » Une femme de 32 ans a été condamnée avec sursis pour avoir faussement accusé son époux de violences conjugales.Elle «ne supportait pas d’entendre...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11