La Liberté

Un Autrichien après Bachelet

Les ministres européens se sont accordés sur des mesures d’urgence «sans précédent»

Publié le 10.09.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Droits de l’homme » L’Autrichien Volker Türk, proche collaborateur du secrétaire général des Nations Unies, a été nommé jeudi haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme. Il succède à la Chilienne Michelle Bachelet à ce poste sensible et exposé.

L’assemblée générale de l’ONU a approuvé jeudi après-midi par consensus et sous les applaudissements la nomination de l’adjoint chargé de la politique d’António Guterres à ce poste vacant depuis la fin du mandat de l’ancienne présidente chilienne le 31 août.

L’Autrichien, devenu en janvier 2022 secrétaire général adjoint chargé de la politique, a passé l’essentiel de sa carrière dans le système onusien, en particulier au sein du haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), où il avait déjà travaillé en étroite collaboration avec António Guterres lorsque ce dernier le dirigeait.

M. Türk trouvera une table de travail bien garnie. Mme Bachelet a choisi de rendre public quelques minutes avant la fin de son mandat un rapport attendu de longue date sur de possibles crimes contre l’humanité dans la région chinoise du Xinjiang, dont le suivi délicat incombera à son successeur. ATS/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11