La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Stopper la production pour survivre

En Allemagne, l’énergie est si chère que des entreprises sont obligées de réduire, voire d’arrêter leur activité

Il n’y a pas que la sidérurgie lourde, comme ici ArcelorMittal Deutschland, qui est menacée par la crise. © Keystone
Il n’y a pas que la sidérurgie lourde, comme ici ArcelorMittal Deutschland, qui est menacée par la crise. © Keystone

Thomas Schnee, Berlin

Publié le 12.09.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Allemagne » Face à l’explosion des prix de l’énergie et aux problèmes d’approvisionnement, les entreprises allemandes commencent à se poser des questions existentielles. Pour tenir le plus longtemps possible, nombreuses sont celles qui réduisent ou même arrêtent la production. Déjà, le nombre des faillites remonte (26% de plus en août dernier que l’an dernier), alors même que s’approche le 1er octobre, date à laquelle les prix déjà élevés de l‘énergie vont à nouveau augmenter de manière sensible.

Le secteur de la boulangerie est évidemment en état d’alerte. «70% de nos boulangeries cuisent au gaz, avec des prix qui ont parfois été multipliés par huit. Ce n’est pas tenable», assure Johannes Kamm, directeur de la Fédération des boulan

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11