La Liberté

Regain d’antisémitisme

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Au lendemain de l’attaque, la foule s’était rassemblée autour d’un mémorial sur la place du marché à Halle pour manifester son indignation. © Keystone
Au lendemain de l’attaque, la foule s’était rassemblée autour d’un mémorial sur la place du marché à Halle pour manifester son indignation. © Keystone
Partager cet article sur:
20.07.2020

Le procès de l’attentat de Halle s’ouvre ce mardi et repose la question de la vie juive en Allemagne

Thomas Schnee, Halle

Allemagne » Même avec plusieurs mois de recul, le président de la communauté juive de Halle Max Privorozki n’arrive toujours pas à digérer la réponse faite par la police locale en plein attentat du 9 octobre 2019. «Quand l’attaque a eu lieu, nous étions déjà dans la synagogue et nous n’avons d’abord pas entendu les tirs. Comme c’était la fête de Yom Kippour, tous les téléphones étaient éteints. C’est finalement la personne préposée à la surveillance caméra qui m’a prévenu et j’ai immédiatement appelé la police qui m’a répondu: «Mais quelle synagogue?» Il a même fallu que je leur donne notre adresse!!!» se souvient M. Privorozki.

17%

L’augmentation des délits antisémites en 2019

Max Pri

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00