La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Mon humanité volée»

Suleyman a traversé la Manche dans un kayak qui a fini par se renverser, avant d'être secouru par un bateau de pêcheurs anglais. © KEYSTONE
Suleyman a traversé la Manche dans un kayak qui a fini par se renverser, avant d'être secouru par un bateau de pêcheurs anglais. © KEYSTONE
Partager cet article sur:
Publié le 01.12.2021

Un activiste soudanais de 34 ans est parvenu à traverser la Manche sur un canot gonflable. Témoignage

Julie Zaugg, Londres

Migration » «Cela ressemble à un jouet.» C’est la première pensée qui s’impose à Suleyman* en voyant le canot gonflable qui doit le transporter, lui, sa femme et ses deux enfants, de l’autre côté de la Manche, ce jour d’octobre 2019. «Je n’ai tout simplement pas pu faire monter ma famille dans une embarcation pareille», livre le Soudanais de 34 ans. Alors il renonce, quitte à perdre l’argent déjà versé aux passeurs. A l’époque, Suleyman n’en était qu’au début d’un périple de 18 mois qui l’a mené de Khartoum à Leicester, au centre de l’Angleterre.

«Au Soudan, j’avais tout ce dont je pouvais rêver: une maison, une voiture et un travail bien rémunéré», se remémore cet ancien traducteur et analyste politique pou

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00