La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Malaise chez Frontex après la démission de son patron

Acculé, Fabrice Leggeri, patron de l’agence européenne de surveillance des frontières, démissionne

En Suisse, le débat sur le financement de l’agence Frontex est vif avant la votation fédérale du 15 mai prochain. © Keystone
En Suisse, le débat sur le financement de l’agence Frontex est vif avant la votation fédérale du 15 mai prochain. © Keystone

Thierry Jacolet et Igor Cardellini

Publié le 29.04.2022

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Migrants » En pleine tempête, Fabrice Leggeri s’est longtemps accroché à son poste comme un capitaine à la barre. Le directeur général de Frontex a fini par lâcher prise.

Il a remis vendredi sa démission de l’agence des gardes-frontières et gardes-côtes européens. Un rebondissement qui pourrait avoir des conséquences directes sur la votation fédérale du 15 mai: la population doit décider s’il faut augmenter le financement suisse à Frontex de quelque 24 à 61 millions de francs par an (voir ci-dessous).

Le patron français était accablé par les critiques qui fusaient de toutes parts, des ONG à la Commission européenne. Un rapport de l’OLAF (Office européen de lutte antifraude) a planté le dernier clou dans le cercueil. «Il fallait s’y attendre, c

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Dodik semble l’emporter

    Republika Srpska » Le chef politique des Serbes de Bosnie Milorad Dodik semble en passe de remporter une victoire électorale cruciale.Les multiples élections...
  • Il est renvoyé en procès

    Dupond-Moretti » Une première pour un garde des Sceaux français en exercice: la Cour de justice de la République (CJR) a ordonné lundi un procès contre Eric...
  • Le Nobel revient à un Suédois

    Médecine » Le Nobel de médecine a été attribué hier au Suédois Svante Pääbo, 67 ans, pour le séquençage du génome de l’homme de Néandertal et la fondation de...
  • pictogramme abonné La Liberté La bataille de l’eau

    La sécheresse a ravivé les débats sur les prélèvements par les grands groupes, comme Nestlé
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11