La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les crimes contre les Ouïgours reconnus par l'ONU

Le rapport de dernière minute de l’ONU confirme officiellement les persécutions contre les Ouïgours

Une manifestation appelant à boycotter les Jeux Olympiques d’hiver de 2022 à Pékin en début d’année à Bruxelles: désormais, il n’y a pas que les ONG qui dénoncent la situation au Xinjiang. © Keystone
Une manifestation appelant à boycotter les Jeux Olympiques d’hiver de 2022 à Pékin en début d’année à Bruxelles: désormais, il n’y a pas que les ONG qui dénoncent la situation au Xinjiang. © Keystone

Thierry Jacolet

Publié le 02.09.2022

Temps de lecture estimé : 10 minutes

Partager cet article sur:

Chine » «Crimes contre l’humanité», «tortures», «stérilisations et avortements forcés», «détentions arbitraires»: l’ONU met officiellement des mots sur les persécutions menées par la Chine à l’encontre des minorités musulmanes et turcophones du Xinjiang. Dans un rapport longtemps attendu, le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (OHCHR) dresse un réquisitoire accablant.

Publié mercredi soir, il confirme ce que les ONG, les chercheurs et autres acteurs de la société civile s’évertuent à dénoncer depuis 2017: les Ouïgours, mais aussi les minorités kazakhes, kirghizes et tadjikes principalement sont victimes d’une politique d’arrestations et d’incarcérations systématiques, d’assimilation et d’exploitation à gra

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11