La Liberté

Le virus fait les affaires de Pékin

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Des manifestants ont déjà commencé hier soir à commémorer Tienanmen en bravant l’interdiction. © Keystone
Des manifestants ont déjà commencé hier soir à commémorer Tienanmen en bravant l’interdiction. © Keystone
Partager cet article sur:
04.06.2020

Tiananmen ne sera pas commémoré ce jeudi à Hong Kong, officiellement pour des raisons sanitaires

Anne-Sophie Labadie, Hong Kong

Chine » Pour la première fois en trente ans, la veillée aux bougies dans le parc Victoria, au cœur de Hong Kong, n’aura pas lieu. Ce rassemblement annuel en hommage aux milliers de morts tombés sous les balles des soldats chinois dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, place Tiananmen, est un baromètre politique. Plus l’inquiétude des Hongkongais devant la répression de Pékin sur leur région semi-autonome s’accentue, plus la mobilisation est importante: elle dépasse les 100 000 participants depuis 2007, selon les organisateurs. Mais cette année, le rassemblement a été interdit pour des raisons sanitaires liées au Covid-19: les regroupements de plus de huit personnes sont bannis.

Pour les opposants, c’est une preuve supplémentaire des restrictions sans cesse plus fortes aux libertés d’opinion et d’expression, pourtant accord&eac

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00