La Liberté

La Russie étend son emprise

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
23.10.2021

Asie centrale . La Russie a-t-elle fait le choix de «bouder» la scène diplomatique internationale? La question se repose au terme d’une semaine où elle a pris deux décisions très symboliques. Tout d’abord, elle a suspendu définitivement, à partir du 1er novembre, sa mission permanente auprès de l’OTAN. Ensuite, dans un domaine très différent, Vladimir Poutine (photo Keystone) a fait savoir qu’il n’assisterait pas à la COP26 de Glasgow, qui débute le 1er novembre aussi.

Au-delà des véritables raisons de ces deux décisions, le Kremlin montre sa volonté de n’être plus assujetti à un agenda international où il risque d’être mis sur le banc des mauvais élèves. Ce qui ne l’empêche pas de mener une diplomatie extrêmement active. On l’a vu cette semaine encore, à Moscou, où les Russes ont déroulé le tapis rouge à une délégation de talibans, sans pour autant reconnaître leur régime. Une réunion qui a réuni les nouveaux maîtres régionaux en Asie (Chine, Iran, Pakistan, etc.), tout en «

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00