La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’Allemagne sonne la fin de l’impunité

Le procès d’un tortionnaire syrien s’est ouvert hier à Francfort. C’est le troisième d’une longue série

Le médecin accusé de torture d’opposants au régime syrien est jugé par le tribunal régional de Francfort et encourt la prison à vie. © Keystone
Le médecin accusé de torture d’opposants au régime syrien est jugé par le tribunal régional de Francfort et encourt la prison à vie. © Keystone

Thomas Schnee, Berlin

Publié le 20.01.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Crimes contre l’humanité » Après les condamnations historiques de deux tortionnaires syriens, membres des services secrets du régime de Bachar al-Assad, en février 2021 et la semaine dernière, voici qu’un nouveau procès concernant cette fois-ci les crimes d’un médecin militaire s’est ouvert hier à Francfort.

Pour les victimes comme pour les tortionnaires du régime, les signaux qui viennent d’Allemagne sont clairs. Les exactions et tortures organisées par le régime pendant la guerre en Syrie, conflit qui a fait plus de 500 000 morts et jeté sur les routes de l’exil 6,6 millions de personnes, sont définitivement dans la ligne de mire de la justice internationale et en particulier de la justice allemande.

Compétence universelle

«Ce qui est remarquable, c’est que ce ne sont pas seulement les procès d’

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00